Lettre ouverte pour la mise en œuvre concrète d'un
RER métropolitain à Toulouse

Ce lundi 24 avril j’ai adressé, avec six collègues parlementaires de Haute-Garonne, une lettre ouverte au Préfet de département, la SNCF, la Région Occitanie, le Département, Tisséo et Toulouse Métropole. 

"Madame, Messieurs,

Alors que l’État semble vouloir accélérer les projets de RER métropolitains, nous, parlementaires de Haute-Garonne, nous inquiétons de l’absence d’avancées sur le projet de RER toulousain. 

En effet, à la suite de la remise du rapport du Comité d’Orientation des Infrastructures, la Première ministre a annoncé vendredi dernier un vaste programme, chiffré à 100 milliards d’euros, pour développer le rail en France lors des deux prochaines décennies, avec notamment la création de « RER métropolitains ». Cette « nouvelle donne ferroviaire », telle que l’a décrite la Première ministre, sera prise en charge par l’État « aux côtés de la SNCF, de l’Union européenne et des collectivités locales ». 

Cette ambition devrait se traduire dans un certain nombre de textes, notamment budgétaires, sur lesquels nous devrions être amenés à nous prononcer comme parlementaires. Elle devrait aussi se concrétiser dans les volets mobilités des Contrats Plans Etat-Région (CPER) 2023-2027 qui devraient être finalisés d’ici l’été.

Mais, faute d’un projet partagé par les principaux acteurs sur le RER toulousain, nous craignons que celui-ci bénéficie de peu d’investissements supplémentaires dans ce CPER, au contraire de projets plus avancés comme à Bordeaux et Strasbourg. Cela se traduirait alors par peu d’avancées avant 2030.

Or, il y a urgence à agir. Le dérèglement climatique, la pollution de l’air, la mise en place de la ZFE ou les bouchons toujours plus importants appellent à des solutions nouvelles en termes de mobilités. Ce que confirme d’ailleurs le rapport de synthèse, publié le 25 janvier dernier, des « études multimodales » menées conjointement entre 2017 et 2021 par l’État, la Région Occitanie, le Département de Haute-Garonne, Toulouse Métropole et Tisséo. Il conclut, en effet, que malgré les projets déjà prévus la situation va continuer à se dégrader d’ici 2030 et qu’un nouveau mix de solutions, dont le RER, doit être étudié rapidement.

Toulouse ne doit pas rater le train des RER métropolitains.

C’est pourquoi nous adhérons à l’idée d’une première phase pragmatique du RER toulousain d’ici 2029 (lignes de RER cadencées à la demi-heure de 5h à minuit, tarification intégrée, bus coordonnés, système « train+vélo » performant, création de nouvelles gares) en utilisant le levier du CPER 2023-2027.

Suite à l’initiative de l’association Rallumons l’Étoile, une trentaine de conseils municipaux et intercommunaux, dont celui de Toulouse Métropole, ont d’ores-et-déjà adopté un vœu souhaitant un accord entre l’État, la Région, Tisséo et la SNCF sur une telle démarche. Et nous partageons ce vœu.

Aujourd’hui, en tant que responsables politiques et institutionnels, au-delà des considérations partisanes et territoriales, il est de votre responsabilité de créer les conditions d’un projet partagé de développement progressif du RER métropolitain à Toulouse, à même de répondre au programme national et aux financements à venir, à commencer par ceux du CPER 2023-2027.

En cas d’accord, nous sommes prêts à nous mobiliser pour être les ambassadeurs du RER toulousain lors des discussions à venir à l’Assemblée Nationale et au Sénat.

 

Espérant votre engagement pour mettre sur les rails un RER toulousain qui réponde à une urgence sociale, climatique et économique, nous vous prions de recevoir, Madame, Messieurs, l’expression de nos salutations distinguées. 

Christine Arrighi, Députée de la 9e circonscription de Haute-Garonne

Christophe Bex, Député de la 7ème circonscription de Haute-Garonne

Hadrien Clouet, Député de la 1e circonscription de Haute-Garonne

François Piquemal, Député de la 4ème circonscription de Haute-Garonne

Emilienne Poumirol, Sénatrice de Haute-Garonne

Claude Raynal, Sénateur de Haute-Garonne

Anne Stambach-Terrenoir, Députée de la 2ème circonscription de Haute-Garonne

S'inscrire à notre newsletter